Prendre soin de son sommeil, c’est prendre soin de soi

Article au veilleur de nuit qui sommeille en vous

Ou de façon plus prosaïque, ceci est un article à destination de tous les flemmards, qui se moquent du sommeil, qui jouent avec le feu et la nuit.

https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/fond

Tous ceux qui, notamment, n’ont aucun respect pour leurs propres temps de repos. Les déraisonnables, les entêtés à vivre quand il faudrait rejoindre les bras de Morphée. Pour tous les bouffeurs de séries télévisées au kilomètre, les followers de youtubeurs. Les gourmands de magazines et de livres passionnants, les écrivains ratés. A tous les fêtards invétérés, les noctambules, les oiseaux de nuit. Bref, à ceux qui, comme moi, sont des adeptes forcenés du Miracle Evening.

Sommeil : coucher tard nuit

Sommeil

Source : https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/16/journee-mondiale-du-sommeil-voici-ce-qui-arrive-si-vous-ne-dormez-pas-assez_a_23387304/

Vous, vous qui trouvez la nuit si cosy, pleine d’une obscurité propice pour récupérer les instants volés par la cadence infernale des journées. A vous qui ne voyez pas l’heure tourner, bien calé sous votre couette ou occupé à 1001 activités sur votre canapé. A toi qui aime veiller, à la faible lueur d’une petite lampe ou d’une bougie parfumée. Ne souhaiteriez-vous pas mettre fin aux levers en accéléré, source de stress maximal ? C’est-à-dire cesser de vous extirper à la va-vite de votre lit, après avoir appuyé 5 fois sur Snooze ? Ne plus prendre votre petit-déjeuner sous la douche ? Abandonner les sprints pour attraper in extremis le bus, métro ou tram.

Je m’adresse également à tous ceux qui, comme moi, ont beaucoup de volonté. Ces personnes persuadées chaque jour d’être invincibles, immortels devant le réveil-matin, et qui capitulent quotidiennement devant l’effort. Ceux qui, entre autres, se disent que la prochaine fois, c’est la bonne. Restons positifs, vous allez y arriver !

Décalage horaire, ivresse et accumulation de déchets

Vous aimez voyager, mais vous avez du mal avec le décalage horaire associé à la vadrouille ? Et bien, sachez que lorsqu’on se couche tard toutes les semaines, et qu’on doit se lever tôt pour aller travailler, avant de récupérer, durant d’éternelles grasses matinées le week-end,  c’est un peu comme prendre l’avion chaque semaine pour une destination lointaine. On se crée réellement un décalage horaire important. Un Paris-New-York par exemple. Et la répétition de ce rythme génère une fatigue très importante en semaine. Se coucher tard, se lever tôt, dormir tard le week-end, replonger la semaine suivantes dans des horaires contraints. C’est ainsi que l’on réunit toutes les conditions d’un jet-lag épuisant. Or, le manque de sommeil favorise l’irritabilité, les étourderies, l’instabilité émotionnelle, voire même la dépression. L’humeur baisse, on se fragilise.

Ivresse

Pire, le manque de sommeil rend un peu ivre. Si, si. On obtient, avec le manque de sommeil chronique, des temps de réaction et de performance inférieurs à la normale. C’est un peu comme si on essayait de faire quelque chose après avoir bu 4 verres de vin. Sans parler des déchets qui s’accumulent dans le cerveau. En effet, ne pas dormir assez, c’est empêcher le cerveau d’éliminer les déchets amoncelés au cours de la journée. Le cerveau élimine moins efficacement les toxines et autres protéines nocives emmagasinées en journée.

On ne s’attardera pas plus longtemps sur les effets délétères du manque de sommeil sur l’organisme. Ni sur cette fatigue qui nous enlaidit. Oui, la fatigue, ça rend moche. Alors, comment être plus raisonnable, pour son bien-être ? Quelles solutions avez-vous testées ? Comment adopter le mode de vie sain des personnes qui se couchent tôt et qui contemplent les premières lueurs du soleil, le matin ?

Solutions pour prendre soin de son sommeil…

Car prendre soin de son sommeil, c’est prendre soin de soi.

A mettre en place, très progressivement :

  1. S’exposer à la lumière du jour, prendre l’air, au moins 1h, de façon quotidienne. Passer du temps sur sa terrasse ou dans le parc près de chez soi le matin. Flâner avec son sandwich en dehors du travail le midi. S’accorder une balade le soir après le travail. Les possibilités sont multiples.
  2. Repérer le moment où l’on baille le soir, ne pas lutter contre le sommeil qui vous écrase. Connaître son rythme biologique est important.
  3. Calculer ses cycles de sommeil. On se rappelle qu’un cycle de sommeil dure environ 90 minutes. On peut calculer ses cycles, manuellement, ou s’aider des applications pour smartphone. Par exemple, Sleep Cycle ou Sleep Time, qui, en fonction de l’heure à laquelle on est prêt à dormir, permettent de calculer l’heure à laquelle on peut faire sonner le réveil pour être frais et dispos le lendemain.

Dans un deuxième temps

  1. Éteindre les écrans 1h avant le coucher, et si c’est trop dur, se protéger de la maléfique lumière blanche de l’ordinateur ou du smartphone, avec f.lux, Twilight ou autres applications qui protègent nos yeux.
  2. Éteindre les écrans (j’insiste !) 1h avant de se coucher, et se créer un rituel réconfortant, au moment d’entrer dans son lit. Lire, allumer une bougie, écouter de la musique ou la radio.
  3. Que vous ayez éteint la lumière tôt ou tard la veille, chaque matin se ménager au moins 20 minutes pour soi, en dehors de la douche, du petit-déjeuner ou autres impératifs du matin. 20 minutes pour s’étirer, méditer, lire, regarder un bout de série. Ces 20 minutes vous appartiennent !

Et n’oubliez pas : le rire et le sommeil, chacun en quantité suffisante sont les meilleurs remèdes au monde ! (proverbe irlandais). Pour conclure, je vous laisse avec la sveglia di Fantozzi (le réveil de Fantozzi) ou certains se reconnaîtront sans doute, un peu ou beaucoup 🙂

Plus d’articles sur le sujet du bien-être ? C’est par ici !


Pour aller plus loin, encore une excellente émission de Grand bien vous fasse : “Le monde appartient-il à ceux qui se lèvent tôt ?” :

Siscribe

Rédactrice Web, traductrice

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :